mai 20, 2024

SP SUSTANON

40.00

Description – 1 flacon contient 10 ml de solution injectable,

Administration – Pour usage intramusculaire uniquement,

Chaque ml de Sustanon contient : substances actives : 250 mg/ml de propionate de testostérone – 30 mg de phénylpropionate de testostérone – 60 mg de testostérone Isocaproat – 60 mg de décanoate de testostérone – 100 mg

Catégorie :

Description

Indication:

Chez les hommes, Sustanon est administré pour traiter le déficit androgénique après la castration, l'eunuchoïdisme, l'hypopituitarisme, l'impuissance hormonale de provenance, les symptômes de l'apogée masculin (diminution de la libido et de l'activité physique et intellectuelle), certaines formes d'infertilité avec altération de la spermatogenèse, l'ostéoporose causée par une insuffisance androgénique. Chez les femmes, Sustanon est utilisé pour traiter des niveaux élevés d'œstrogène, de myome utérin, d'endométriose, de cancer du sein, d'ostéoporose.

Contre-indications :

Sustanon n'est pas indiqué pour être utilisé dans l'hypersensibilité individuelle au médicament, au carcinome de la prostate et du sein, à l'hyperplasie de la prostate accompagnée de symptômes de troubles de la miction, de la néphrose ou de la phase néphrotique de la néphrite, de l'œdème, de l'hypercalcémie, des troubles de la fonction hépatique, du diabète, de l'insuffisance cardiaque ou coronarienne, infarctus du myocarde, athérosclérose chez les hommes âgés, grossesse, allaitement.

Administration:

Sustanon est administré par injection intramusculaire profonde. La posologie est déterminée individuellement en fonction de l'indication et de la réactivité du patient.

Typiquement, aux adultes est administré par voie intramusculaire 1 ml une fois tous les 14 jours, lorsqu'un effet thérapeutique est atteint, Sustanon est administré 1 ml par voie intramusculaire une fois tous les 28 jours. La durée du traitement est déterminée individuellement.

En cas de stérilité masculine (azoospermie, oligospermie) 2 ml 1 fois en 2 semaines (à l'apparition d'une érection douloureuse le traitement est interrompu).

Dans le cancer du sein chez la femme : 1 à 2 ml toutes les 1 à 2 semaines pendant la durée du traitement.

Le médicament n'est pas administré par voie intraveineuse!

Action médicale :

Sustanon est composé de trois esters de testostérone (propionate, phénylpropionate, isocaproate et décanoate).

La testostérone est la principale hormone androgène synthétisée et libérée par les testicules. Il est responsable de la croissance et du développement des organes sexuels masculins et des caractéristiques sexuelles secondaires (maturation de la prostate, des vésicules séminales, du pénis et du scrotum), de la distribution des poils masculins (visage, aine, poitrine), du développement des muscles laryngés et de la distribution de la graisse corporelle. Retient l'azote, le sodium, le potassium et le phosphore, augmente l'anabolisme et diminue le catabolisme des protéines. L'augmentation prématurée de la testostérone sérique en période prépubère provoque un retard de croissance et une fermeture épiphysaire. Il stimule la production de globules rouges et d'érythropoïétine. Le mécanisme de rétroaction inhibe la sécrétion hypophysaire de l'hormone lutéinisante et du follicule et provoque la suppression de la spermatogenèse.

Chez les femmes, Sustanon inhibe la fonction gonadotrophique hypophysaire, la fonction ovarienne, les glandes mammaires, l'atrophie endométriale. En raison de l'action antagoniste de l'œstrogène, il est utile dans le traitement du myome utérin, de l'endométriose et du cancer du sein. Manifeste un effet bénéfique en période climatérique.

Précautions:

En cas d'effets indésirables androgéno-dépendants, il est nécessaire d'arrêter la préparation. Après la disparition des effets indésirables, répéter le traitement avec des doses plus faibles.

Les patients souffrant d'insuffisance cardiaque latente ou manifeste, d'insuffisance rénale, d'hypertension, d'épilepsie ou de migraine (ou ayant des antécédents de ces affections) seront sous surveillance constante car les androgènes peuvent provoquer une rétention de sodium et, dans certains cas, d'eau. Lors d'un traitement à long terme, la fonction hépatique doit être surveillée. Chez les patients atteints de cancer du sein, d'hypernéphrome, de cancer du poumon, de métastases osseuses, le taux de calcium doit être contrôlé dans le sang et l'urine. Chez les adolescents prépubères, ce médicament doit être administré avec prudence pour éviter un arrêt de la croissance et une puberté prématurée.

Effets secondaires:

• Priapisme et autres symptômes d'hyperstimulation sexuelle (érection fréquente),

• adolescents d'âge prépubère – accélération du développement sexuel, augmentation de la fréquence des érections, augmentation de la taille des organes sexuels, fermeture épiphysaire prématurée,

• trouble de la spermatogenèse et de la maturation des spermatozoïdes, oligospermie et réduction du volume de l'éjaculat,

• anomalies de la prostate,

• femmes – saignements des voies génitales, augmentation de la libido, l'administration prolongée de symptômes de virilisation est possible,

• hirsutisme, gynécomastie,

• séborrhée, acné, peau grasse, chute de cheveux,

• rétention d'eau et de sodium, œdème,

• des symptômes d'hypercalcémie,

• thrombophlébite,

• Nausées, ictère cholestatique, augmentation des taux de transaminases hépatiques (normalisé à l'arrêt),

• maux de tête, dépression, agressivité, anxiété, troubles du sommeil, paresthésies, éventuellement douleur, démangeaisons et rougeur au site d'injection.

Surdosage :

Cherchez de l'aide médicale si une situation de surdosage s'est produite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *